Cadeaux pour toi et pour la nature

Cadeaux pour toi et pour la nature

Voici des idées de cadeaux qui nourrissent notre lien à la nature, des cadeaux qui créent du lien, des cadeaux, de temps et d'expériences.


La nature nous parle fort en cette fin d’année. Le réchauffement climatique et la destruction des espèces s’avèrent plus rapides que les prévisions les plus pessimistes. Les décisions pour inverser cette tendance sont lentes, trop lentes. Il importe de nourrir les rêves, surtout pour les jeunes, de mettre le focus sur ce qui est vivant, ce qui crée du lien, ce qui est ancré dans la bonté,  la bienveillance.

4 commentaires:

  1. Après le passage d'une quatrième "audacieuse", samedi 29 avril au Foyer:
    Ils sont partis tout jeunes, à deux, à l'autre bout du monde, Barbara et Werner Weiss, Elle enseignante, lui chimiste. Ils voulaient aller au bout de leur foi, entendre un appel, servir Dieu. Ils se sont trouvés face au silence de Dieu. Au coeur de ce silence ils ont pris conscience de la passion qui les habitait : le désir de se donner à fond, d'exercer l'hospitalité et de s'engager dans une forme de vie communautaire. Ils ont pu réaliser ce voeu dans le cadre de la communauté Don Camillo, à Montmirail. Depuis 20 ans.
    Samedi soir, au Foyer, Barbara nous a conté cette vie où tout est partage, où tout est humain et sacré à la fois, avec authenticité et réalisme. Elle dit: "Ce qui aide à tenir le cap 24 heures sur 24, 7jours sur 7, c'est la volonté d'être à cent pour cent avec Christ, à fond."
    Et nous à la fin de la soirée, nous nous regardions et, comme les disciples d'Emaüs nous nous étonnions "Notre coeur ne brûlait-il pas en nous pendant qu'il nous parlait en chemin."(Luc 42.32.)
    Il semble qu'Il a passé parmi nous...
    Thérèse

    RépondreSupprimer
  2. Barbara nous dit sa reconnaissance d'habiter dans un si grand et bel "espace" à Montmirail. J'ajoute que tous ceux qui y viennent perçoivent aussi un grand "élargissement" dans ce lieu et cette communauté. En effet, ses membres créent entre eux et en eux un espace où l'on respire bien, par les arrêts réguliers de la prière et au travers de leur style de vie. Bien que les tâches ne manquent pas pour eux, on ne ressent aucune hâte inutile, et chaque visiteur est accueilli et "mis au large". Le Souffle passe !!

    RépondreSupprimer
  3. Dans son panier symbolisant la vie à Montmirail, Barbara avait placé côte à côte - entre autres objets -, une bouteille de vin, un pain et... un rouleau de papier de toilette. Une manière tellement parlante d'évoquer l'importance du sacré (et de la fête aussi !!) au milieu de notre quotidien...

    RépondreSupprimer
  4. Il est toujours saisissant de voir comment un être humain se nourrit de la vie communautaire et vice versa, comment la vie communautaire bénéficie de l'apport de chacun-e. A l'image d'une personne qui passe par différents stades de vie, la communautée est aussi amenée à mettre en oeuvre différents projets de vie. Je/Nous sommes tous appelé à écouter la voix du souffle divin et créateur, source de Vie. Merci Barbara de nous le rappeler, avec beaucoup d'humour et de simplicité.

    RépondreSupprimer