Noël pour la Terre

Expo-vente à l'Atelier du Ruau
dès le 25 novembre jusqu'à Noël
les mercredis et vendredis soirs de 17h à 20h

De belles idées pour des cadeaux qui font sens
en faveur du Centre d'art pour les enfants de la rue de Kinshasa


Article illustré par les photos de Christian Poffet

L’habitude d’offrir des cadeaux à Noël, dès notre enfance font de cette fête un moment magique et jubilatoire. Cette habitude est-elle un prolongement du geste divin qui a offert au monde ce qu’il avait de plus précieux,
en envoyant son fils unique sur terre?


Noël c’est l’histoire d’un joyau déposé dans la terre,
d’une crèche qui devient berceau de Roi !
A Noël, le divin s’unit à la terre.
Nous voulons le mettre à l’honneur
honorer la terre qui soigne, nourrit, guérit
et offrir des cadeaux qui respectent sa nature et la nôtre :



Grand savon au lait d'ânesse 22.-, savonnière 12.-

Cette année, nous avons décidé de promouvoir les créations de Sylvie Dalibard,  une infirmière devenue éleveuse d'ânes qui fabrique des savons au lait d'ânesse. Nous l'avons découverte sur les ondes de la RTS, dans l’émission Les audacieux, consacrée à quelques audacieux dont la vie démontre qu’un autre monde est possible. Par choix ou par nécessité, un jour ils ont changé de vie. Ils se sont offert une vie toute neuve. Pour assouvir un rêve d'enfant, une vocation oubliée. Sylvie Dalibar en est une.



Contre nos murs, des oeuvres de Coco Zingila,

des œuvres lumineuses, tout en finesse,  mystérieuses, parsemées de quelques mots-clé, d’éléments oniriques mêlés comme dans un rêve.


                                        



                        











Coco Zingila lui aussi est un audacieux, mais dans un autre registre. Le besoin de s’exprimer à travers le dessin l’habite dès sa petite enfance:  "Neuvième né d'une famille de neuf enfants, le neuvième jour du neuvième mois 1977 sous le soleil de Kinshasa (Congo RDC). Très jeune, je manifeste beaucoup d'intérêt pour le dessin. Il m'arrivait de me lever au beau milieu de la nuit et me mettre à dessiner - c'est ma Mère chérie qui me l'a raconté." 


Ayant achevé ses études à l’Académie des Beaux Arts il arrive en Suisse il y a une vingtaine. Très vite il s’entoure d’amis artistes avec lesquels il ouvre la Galerie "Art Partout" à Bienne, dans l’optique de placer l’art au cœur du quotidien d’un quartier. Parallèlement, son esprit curieux va le pousser vers des études de gestion qui l’amènent à être aujourd’hui formateur du personnel CFF.

Il n’a pas oublié son rêve de jeunesse que « l'art devrait être partout et pour tous, et non pas réservé à une élite». Dans un quatrier de Kinshasa, il a acheté une parcelle et construit un centre "Art partout", au  Mt-Ngafula. Et c’est dans cette parcelle et ce quartier que nos amis du Centre d’initiation aux arts pour les enfants de la rue sont en train de créer une nouvelle étape de leur histoire. C'est à ces œuvres qu'est destiné le produit de notre vente.


Dans notre exposition vous trouverez

 Poteries, cosmétiques au lait d’ânesse, plantes médicinales, produits du terroir, 
pierres récurantes, masques et tableaux africains.

Quelques exemples, avec possibilité de commander ou réserver 
auprès de Catherine Simonetta au 078 848 43 30

Bougeoirs divers 10.-, 15.- avec bougie
Boîtes en céramique, cuisson raku, 30.-

Petites crèches, 30.- à 40.-
 
Plat en grès rouge, 30.-


Cruche 30.-, gobelets 10.-

Plats en grès bleu, 30.- à 40.-

Plats pour le four, 40.-
Ocarinas, grande 40.- , petite 20.-
Salière et poivrier 20.-

Pères Noël, 25.-
Vase cuit dans la flamme, 30.-

Plat cuit dans la flamme, 40.-

Pierre récurante 10.-
Petit savon 8.-, savonnière 12.-


Tisanes, tapenade, pesto, gelée de sureau, etc. 5.-





...et bien d'autres idées de cadeaux qui font sens à l'Atelier.

Bienvenue !

Une saison festive



Enveloppé des chaudes couleurs de l'automne, l'Atelier du Ruau s'apprête à vivre une saison festive:


Programme automne-hiver

Tricot : le châle de compassion
Film : "Sacrée croissance"
Expo-vente de Noël avec des produits de la terre

Par ailleurs, nous sommes ravis d'accueillir les initiatives d'amis de l'Atelier:

Lecture : "coups de coeur" avec le Millefeuilles
Plantation d'endives présentée par Jérôme et Christophe
Atelier cartes de Noël artisanales avec Charlotte Touati



Semences libres

Partis du désir de poser les signes d'un monde fondé sur le partage et la recherche du bien commun, nous découvrons avec étonnement que le chemin parcouru nous conduit de plus en plus proches de la terre. Après la découverte des Incroyables comestibles, les premières expériences de permaculture (voir publication de juin 2015),  nous sommes conduits vers une nouvelle étape : le partage des semences, qui sera prolongée au printemps par le troc des plantons.

De génération en génération les graines ont circulé librement. Cette liberté est aujourd'hui gravement menacée par le monopole de l'industrie agroalimentaire et le brevetage du vivant.  Pour sauvegarder cette liberté, des réseaux sont à l'oeuvre. Jean-Jacques Duvaux, un ami de l'Atelier du Ruau, s'est engagé dans le réseau Kokopelli Suisse. Il souhaite constituer un grenier de graines et offrir des cours de multiplication de semences. Pour lui, cette transmission prend son origine dans son histoire familiale. Il dit: "Dans ce monde dominé par les intérêts financiers la déprime nous guette. Ce qui me sauve, c’est de cultiver mon jardin, de redonner vie à des anciennes semences et de contribuer à l’échange de ces semences. C’est ma manière de résister au monopole des multinationales qui imposent les semences hybrides F1 programmées pour ne donner que sur une année de production."

Grâce à ces initiatives, de jardin en jardin, de ville en ville, de nombreuses personnes retrouvent des semences  qui vont aller fleurir les bacs des Incroyables comestibles, les jardins du Foyer et les potagers particuliers. Le but recherché est de donner à tous des pistes pour faire refleurir, en milieu urbain, des petits jardins, coins de nature riches en biodiversité et en convivialité.







"L’insurgé des temps nouveaux est discret. Il est même souterrain. Il travaille comme les fourmis, comme les termites et comme les abeilles. Par une accumulation d’actes indiscernables, d’initiatives petites, multipliées, insistantes. Et pourtant, l’enjeu de son action c’est vraiment le tout de la vie et pour toute l’humanité. Désormais, le seul Dieu que nous pouvons supporter n'est pas celui des hauteurs mais celui qui descend dans l'en-bas."
Maurice Bellet: La traversée de l’en–bas.

Cette accumulation de petites initiatives répétées produisent leur fruit à long terme: "Quand les fourmis s’unissent, elles peuvent vaincre un éléphant." Proverbe africain.




Saveurs et musiques orientales

Le programme de l'automne est déjà prêt!


Nous vous invitons découvrir la table dressée, le 22 août au Foyer par nos amis Syriens, à l'occasion du repas interculturel organisé par l'Atelier du Ruau. Quelques heures où le repas partagé et la musique ont aboli toutes les frontières.

Au-delà des déchirements,  la guerre interminable qui sévit en Syrie et pousse des milliers de familles à s’exiler, ce drame indescriptible, est devenu pour nous une occasion d'expérimenter la fraternité humaine. Comme un signe qu'il y a toujours une nouvelle page à écrire quand tout semble s'être écroulé.

En effet, la rencontre avec les familles Homsi, arrivées en Suisse il y a 19 mois, a été pour plusieurs membres du Réseau solidarité un événement marquant et interpellant. Les hommes, Mamdoud et Eisa ont travaillé bénévolement à la réfection de l'Atelier. Tous ont reçu des cours de français par Jeannette, mais surtout Hekmat, le musicien,  actuellement inscrit au conservatoire.
Tout cela a créé des liens qui nous font éprouver que nous sommes d'une même famille.

Le 22 août, les épouses, Sarah et Ferrial ont tenu à préparer le repas pour 45 personnes au goût de leur pays et nous l'ont offert gracieusement !

     








Comme la rencontre était interculturelle, nous avons voulu accueillir nos amis dans la culture qui est la nôtre, avec nos chants. C'est Kim Jaquet qui a inauguré un petit moment musical. Il  est guitariste et poète dans l’âme,  trouve l’inspiration dans sa sensibilité, son amour de la nature et des gens. Une belle rencontre avec son ami le guitariste Giovanni, et la voix de Coraline, ont donné un moment musical de qualité.












Du côté Syrien, la note orientale a été apportée par les résonances de l'ouad interprété par Hekmat et bientôt les voix et les pas de danse nous ont transportés sur une place villageoise de Syrie.


 .



Les invités étaient ravis et les ont remercié en entonnant spontanément "C'est si simple d'aimer".

Après cette première expérience Ferrial et Sarah seraient ravies de préparer d'autres spécialités syriennes et de proposer des buffets de fête. Donc si vous organisez une fête et avez besoin d'un service traiteur prenez contact avec elles au  079 681 91 34











Deux semaines plus tard,  samedi 5 septembre à 9h à 11h30:

Monter une butte de permaculture

nous étions invités  dans le jardin Sylvie Amstutz, Falaise 3, Marin








Quand des liens se tissent autour de la terre



Le programme de la rentrée est déjà prêt!





Permaculture : Une approche enthousiasmante


Au fil du Ruau, les liens se tissent de façon spontanée, tout près de la nature :
Une voisine de l'Atelier du Ruau, Catherine, a mis à notre disposition deux belles bandes de terre dans son potager.
Une autre voisine, Brigitte, sillonait le quartier depuis des semaines, en rêvant d'un petit potager à cultiver.
Des amis d’Hauterive,  Jean-Jacques et Miryam, multiplicateurs de graines libres dans le cadre de Kokopelli suisse, désiraient faire une expérience de permaculture.
Et moi, depuis l'atelier de poterie j'ai toujours voulu promouvoir les petits coins de nature dans le village. De cette rencontre est née une collaboration portée par l’enthousiasme et la joie du partage.

 






















En mars nous avons  commencé par creuser et nous avons mis en réserve quelques centimètres de la terre de surface,
Jean-Jacques a enfoui tout au fond des rondins de tronc, nous sommes allés en forêt chercher du bois putréfié, nous avons ajouté une bonne couche de copeaux, mélangé une bonne couche de feuilles mortes , ajouté du compost et recouvert le tout avec la terre mise en réserve.



Nous avons laissé passer les giboulées d’avril puis, après le troc des plantons à Marin,

nous étions impatients de planter : salades, tomates, courgettes, poireaux, côte de bette, choux, poireau, haricots, maïs,  herbes parfumées,  le tout parsemés de tagètes, œillets du poète, tournesols, bourraches, capucines…



Depuis on se relaie pour l’arrosage et à chaque passage nous découvrons avec émerveillement la croissance et l’abondance qui se dégage de ce petit coin de potager. 
 
Et ce soir, 19 juin , nous nous retrouvons tous au jardin pour cueillir et déguster notre première salade commune autour du feu.

 La permaculture

La permaculture qui est une forme d'agroécologie, offre des perspectives enthousiasmantes. Pour vous en convaincre, nous vous encourageons vivement à découvrir les excellentes vidéos (à regarder de la dernière à la première) qui décrivent la ferme biologique du Bec Hellouin.

C'est une méthode de culture qui prend la nature comme modèle pour imaginer une culture durable, permanente. Elle s’appuie sur la toile de la vie, sur les interactions entre le végétal et l’animal. Elle relie le potager, la forêt, les animaux. Elle s’appuie sur le travail manuel et sur l’aide des millions de collaborateurs invisibles que la nature nous offre gratuitement, jour et nuit, 7 jours sur 7 : vers de terre, bactéries, champignons. C'est  une agriculture non plate, non linéaire, vivante et qui crée de la fertilité sans intrants chimiques, sans pétrole, et économise l' énergie humaine.
« Elle est en rupture avec la société de consommation. L’homme moderne n’a cessé d’artificialiser la nature. Les grands équilibres sont bouleversés. Il devient très urgent de diminuer notre empreinte écologique. Nous autres occidentaux consommons trois planètes. Comme nous n’en avons qu’une il devient très urgent de diviser notre consommation par trois.
La permaculture est p-ê le meilleur outil pour ça. Entrer dans une démarche de transition c’est un processus libérateur. La permaculture c’est comme un nouveau logiciel qui nous permet d’inventer le monde de demain.
Nous avons longtemps cherché notre juste place, une manière équitable d’habiter la terre pour nous, pour nos enfants, pour la nature, pour tous les animaux, jusqu’au petit ver de terre.
3 principes fondamentaux nous inspirent : prendre soin des hommes, prendre soin de la terre
et partager équitablement" disent Perrine et Charles Hervé-Gruyer,  fondateurs de la Ferme du Bec Hellouin et auteurs d’un ouvrage passionnant : Permaculture , Guérir la Terre, nourrir les Hommes


A l'agenda de l'Atelier du Ruau, deux événements pour découvrir la permaculture:

Samedi 5 septembre, 9h à 11h30
Déjeûner sous le pommier, introduction à la permaculture puis création d'une butte
chez Sylvie Perrin Amstutz, Falaises 3, Marin,

  • Célébrons les récoltes autour d'une soupe et partageons nos expériences de jardinage

Vendredi 23 octobre de 17h30 à 20h, familles bienvenues, à l'Atelier du Ruau