Qui sommes-nous


Une histoire a précédé l'ouverture de l'Atelier du Ruau et la porte encore:
celle du  Réseau solidarité, né en 2004 de l'initiative de quelques membres de la paroisse réformée de l'Entre-2-Lacs.


Selon les statuts , l'Association a pour but:
· 
de favoriser des rencontres autour d’une réflexion ou d’une activité créatrice
· de développer et transmettre le goût de la « sobriété heureuse », le respect de la Création et du partage
· de s’engager en faveur d’un monde plus solidaire
· de gérer le local et de le louer à toute personne ou groupe qui désire y animer une activité conforme aux valeurs de la charte du Réseau solidarité.

Les signataires: Jeannette Amey, Hélène Blanchoud, Nicole von Bergen, Max Boegli, Katia Borel Paka, Edouard et Isabelle Clottu, Mark Haltmeier, Kim et Corine Jaquet, Sylvie Perrin Amstutz, Gilles et Nathalie Piller, Jean-Claude et Thérèse Schwab, Jean-Luc Vouga.



Désireux de nous entraider pour vivre notre foi en lien avec les défis de la crise environnementale, sociale et économique que le monde traverse. nous avons cherché comment ancrer notre engagement dans des actions concrètes. Providentiellement, un lieu s’est présenté, dans un endroit enchanté de Saint-Blaise, au bord du Ruau, et nous avons saisi l’opportunité de mettre en œuvre une part de ce que nous croyons dans un atelier de création collectif.

Ancrés dans les fondements de notre charte, nous cherchons à promouvoir des alternatives au consumérisme que le monde économique nous propose comme seul but de vie et d’épanouissement.

La simplicité volontaire, la sobriété heureuse, le ré-enchantement de la terre, la sauvegarde du divin présent au cœur du monde matériel sont tellement plus porteurs d’espérance et de sens que la poursuite chimérique de la croissance économique. Ces valeurs nous les vivons ensemble, dans l’émulation qui naît de la mise en commun des forces.




Nous refusons de considérer comme une fatalité, le fait que les écarts entre riches et pauvres se creusent toujours plus. Nous nous engageons pour des règles d’échanges internationaux plus justes. Nous sommes en lien avec des ateliers du Sud et soutenons des initiatives génératrices de revenus pour les plus pauvres.






1 commentaire: