Avec zéro francs en poche ils restaurent un château!

Qu'en pensez-vous?

Après la rencontre avec Barbara Weiss, vos échos sont les bienvenus! 


En rencontrant Barbara Weiss, membre de la communauté Don Camillo, nous ferons connaissance avec un style de vie inspirant, nous découvrirons des personnes capables de se lancer dans la restauration d'un château avec 0 francs en poche et de motiver les donateurs pour réunir les 2,8 millions requis!

La communauté Don Camillo, implantée à Montmirail, Thielle-Wavre, se définit comme une communauté chrétienne rattachée à l'église protestante, et compte actuellement 30 adultes. Leur règle de vie inclut la prière commune et la mise en commun de leurs revenus et de leurs idées.
Implantés dans un patrimoine vieux de quatre siècle, ils y laissent passer un souffle nouveau. Ils y exercent l'hospitalité, accueillent des groupes, des séminaires de toutes sorte. Leurs hôtes trouvent dans ce cadre un véritable havre de paix.




Le partage des idées allié au partage des ressources  leur a appris à vivre plus de visions que de sécurité financière.  C'est ainsi qu'ils ont entrepris ce printemps un chantier passionnant, celui de restaurer le château:  "Cette histoire qui compte déjà quatre siècles, nous voulons l'honorer avec un Château rénové "




2 commentaires:

  1. thérèse30 avril 2017 à 12:37
    Après le passage d'une quatrième "audacieuse", samedi 29 avril au Foyer:
    Ils sont partis tout jeunes, à deux, à l'autre bout du monde, Barbara et Werner Weiss, Elle enseignante, lui chimiste. Ils voulaient aller au bout de leur foi, entendre un appel, servir Dieu. Ils se sont trouvés face au silence de Dieu. Au coeur de ce silence ils ont pris conscience de la passion qui les habitait : le désir de se donner à fond, d'exercer l'hospitalité et de s'engager dans une forme de vie communautaire. Ils ont pu réaliser ce voeu dans le cadre de la communauté Don Camillo, à Montmirail. Depuis 20 ans.
    Samedi soir, au Foyer, Barbara nous a conté cette vie où tout est partage, où tout est humain et sacré à la fois, avec authenticité et réalisme. Elle dit: "Ce qui aide à tenir le cap 24 heures sur 24, 7jours sur 7, c'est la volonté d'être à cent pour cent avec Christ, à fond."
    Et nous à la fin de la soirée, nous nous regardions et, comme les disciples d'Emaüs nous nous étonnions "Notre coeur ne brûlait-il pas en nous pendant qu'il nous parlait en chemin."(Luc 42.32.)
    Il semble qu'Il a passé parmi nous...
    Thérèse

    RépondreSupprimer
  2. Barbara nous dit sa reconnaissance d'habiter dans un si grand et bel "espace" à Montmirail. J'ajoute que tous ceux qui y viennent perçoivent aussi un grand "élargissement" dans ce lieu et cette communauté. En effet, ses membres créent entre eux et en eux un espace où l'on respire bien, par les arrêts réguliers de la prière et au travers de leur style de vie. Bien que les tâches ne manquent pas pour eux, on ne ressent aucune hâte inutile, et chaque visiteur est accueilli et "mis au large". Le Souffle passe !!
    Jean-Claude Schwab

    RépondreSupprimer