Histoire d'une naissance

Le 13 janvier lors de la Rencontre du Réseau Solidarité

L'Atelier du Ruau est né! 

Dans le brouillard de janvier, mais sachant que le
 printemps pointera bientôt son nez – tout est possible!
u
Avant de nous engager ensemble dans le projet de l'atelier, chacun de nous a répondu  à la question : "Qu'est-ce que j'espère pour cet atelier?"
Une belle palette d'impulsions a jailli parmi nous. En voici quelques unes:
- J'imagine un lieu d'échanges entre nous et des personnes dont nous ne ferions jamais la connaissance,  des personnes en et hors Eglise,  jeunes et moins jeunes, d'ici et d'ailleurs.
- Je fais place à l’envie, au désir de nous relier pour ouvrir ce lieu de rencontres et de créativité, au cœur du village. J'aimerais que ce soit un lieu de développement du beau et de partage des trésors de la terre.


- On peut rêver – imaginer – se laisser guider vers des projets qui sauront nous surprendre, nous passionner.
- Tel un plat un plat rempli de fruits variés, ce lieu sera le support d’une palette d'activités qui donnent du sens et de la saveur à la vie.

En conclusion de cet échange, nous avons senti que nous pouvions aller de l'avant. Nous nous sommes mis d'accord pour nommer "l'enfant" ATELIER DU RUAU.
Et puis nous avons avons vérifié que nous arrivions ensemble à couvrir le loyer et les frais de fonctionnement, Nous avons désigné un comité et décidé de créer une association. Tout cela en un soir et pour une première expérience d'une année!




L’atelier sera un espace d'échanges qui rendra tangible et palpable un monde nouveau, en germe, sur le point d’advenir. Un monde où le qualitatif prime sur le quantitatif, les liens sur les biens.




La terre est trop belle pour qu’on l’abandonne aux appétits consuméristes qui la dévorent.
Nos enfants sont dignes de vivre sur une terre d’espérance; ils sont trop démunis pour que nous les abandonnions à la fascination de la société de consommation.
Nous aimons trop la Vie pour accepter qu’elle soit vidée de ce qui fait sa substance: le divin qui donne une forme, une âme, une raison d’être à chaque créature dans le ciel et sur la terre.


L’espérance qui nous habite nous dit que l’autre monde, le monde que nous espérons se construit avec des éléments simples, proches de nous, de la nature : une semence oubliée remise en terre, un grain de sel qui donne goût à la masse, un battement d’ailes de papillon, un colibri qui fait ce qu'il peut pour venir à bout des forces destructrices.

C’est avec un grain de folie, simplicité,  légèreté que nous prenons l’élan pour inaugurer l'espace collectif où nous serons les colibris de la légende qui unissent leurs forces pour faire face à ce qui nous dépasse.




Premières étapes

L'atelier du Ruau s'est constitué en une soirée mais il y a eu des prémices en décembre, pour le rendre réellement habitable. Tout d'abord un grand investissement de quelques uns  pour l'isolation du plafond.







Juste avant Noël, première ouverture pour l'expo-vente de Noël: poterie, photos, poupées, colliers ont été vendus par des artisans locaux, en faveur des ateliers-amis de Kinshasa en RDCongo




                                                                   
Mais en janvier, les travaux continuent: c'est au tour du plancher : ponçage et pose d'un vernis 

Et puis vient l'installation d'un mobilier  modulable et léger pour différentes activités,  bricolage, spectacle, soirée conviviale, échanges, concert, exposition, etc.

Les premières semaines d'engagement commun nous ont donné un avant-goût du bonheur d'être embarqués dans un projet de vie partagé.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire