Semences en liberté


Le 1er mars lors du culte consacré à l'introduction de la campagne de carême 2020, Max Boegli a présenté un extrait du film « Semences : bien commun ou propriété des entreprises ? » qui, en moins de 5 minutes,- témoigne de la pouvoir de la vie d'une graine,- dénonce la main-mise des multinationales sur ce bien commun de l'humanité- rend hommage aux cultivateurs de nombreux pays qui s'engagent pour les semences libres- et invite à entrer en résistance.
(Il vaut la peine de faire ce petit clic pour renouveler cette prise de conscience)


8 mars, lors du dernier culte qui nous a réunis au temple, quelques membres du Réseau solidarité ont répercuté le message de la campagne de carême et proposé à l'assemblée de s'associer, par un geste symbolique, à tous les semeurs de graines en liberté. Chacun a déposé une graine de tournesol, tagète, ipomée, souci, côte de bette ou maïs dans des jardinières disposées dans le temple.


Et le confinement est arrivé! Pourtant la vie de s'est pas arrêtée et la nature nous en a fait témoins.Ce samedi 25 avril les plantons communautaires étaient prêts. Ils sont maintenant mis en terre dans la cour de la cure . Ce sera la fête de les retrouver en fleur cet été et de nous retrouver déconfinés!

 







Le coronavirus, qui ressemble si fort à l'image de notre planète et qui s'est répandu sur toute la surface de la terre comme une trainée de poudre nous parle. Nous parle du rapport que nous entretenons avec la terre, nous rappelle des choses tellement essentielles. Si importantes qu'il a reçu le pouvoir d'immobiliser l'humanité entière pour lui permettre d'expérimenter des changements que nous n'aurions jamais imaginé.
L'appel  à nous unir « Ensemble pour une agriculture qui préserve notre avenir » reste essentiel, bien au-delà du Carême 2020.
“Heureux celui qui, tel le grain de blé, en mourant naît à la vie,
en guérissant péniblement se met debout pour devenir soi."
“Heureuse celle qui cultive et protège le rythme de la vie,
dans la colère et la douceur, la lutte et la contemplation."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire